L’immobilier doit réduire son empreinte environnementale

Le secteur du bâtiment consomme trop d’énergie : il faut réduire ses émissions de gaz à effet de serre. C’est le constat posé par le Grenelle de l’environnement, qui a édicté de nouvelles normes de construction pour les copropriétés et pour les maisons individuelles. L’amélioration des performances énergétiques des logements est le nouveau défi que l’immobilier doit relever pour diminuer son empreinte environnementale de manière notable, en vue de se conformer aux normes du Grenelle de l’Environnement.

empreinte environnementale

La construction immobilière est responsable de près d’un quart des émissions de gaz à effet de serre et les besoins en chauffage représentent les deux tiers de la consommation énergétique des foyers de France. C’est le Grenelle de l’Environnement qui a fixé des limites : le secteur du logement doit s’adapter aux conditions actuelles et faire de la sauvegarde de l’environnement une de ses priorités.

Deux axes

Deux axes sont étudiés pour permettre au secteur du logement de maîtriser son impact sur l’écologie : l’augmentation des performances énergétiques des logements, et l’emploi systématique d’énergies propres.

 Énergies renouvelables

Un des moyens les plus répandus d’utiliser les énergies renouvelables restent les panneaux solaires, qui permettent de produire de l’électricité en captant l’énergie des rayons du Soleil. Aujourd’hui, les éoliennes se démocratisent rapidement (même Philippe Starck en a dessiné une) et l’affichage du bilan énergétique d’un logement sera obligatoire pour les agences immobilières, dès la publication d’une annonce dans leur vitrine ou sur leur site internet.

Performances énergétiques

Pour diminuer les besoins en énergie d’un logement, une étape importante est de vérifier que son isolation est correcte. En matière d’isolants, l’industrie du bâtiment a beaucoup progressé mais finalement, la nature reprend ses droits avec l’utilisation de matériaux écologiques comme le bois ou encore la paille, qui reviennent sur le devant de la scène grâce à leur très faible coût de production et leur très bon rendement énergétique.

Certains pays poussent très loin l’utilisation massive des panneaux solaires et de l’énergie éolienne. L’Allemagne par exemple, a déclaré vouloir et pouvoir sortir du nucléaire grâce à l’électricité produite par ses méthodes « alternatives ». Cet exemple montre qu’il s’agit d’une source d’énergie pérenne et de confiance, en plus d’être propre.

Retour haut de page