Quelles charges anticiper pour une résidence secondaire ?

Le plaisir de posséder une résidence secondaire, que vous l’ayez achetée ou que vous en ayez héritée, est immense. Toutefois, les charges liées à son usage, son entretien et sa fiscalité peuvent aussi vite le gâcher si vous ne faites pas les bons choix !

Résidence secondaire au bord de l'eau

Les charges liées à l’usage

Toutes les charges fixes qui incombent à n’importe quel foyer sont dédoublées à partir du moment où vous possédez une résidence secondaire :

  • L’eau : même si vous consommez moins d’eau, car vous ne vivez pas toute l’année dans votre résidence secondaire, l’abonnement et les taxes s’imposent de toute manière.
  • L’électricité : même remarque que pour l’eau. Vous consommerez moins d’électricité dans votre résidence secondaire que dans votre résidence principale, mais vous devrez payer l’abonnement et les taxes même avec une consommation minimale. Il est intéressant de consulter les tarifs des différents fournisseurs d’électricité pour choisir le plus économique pour vous.
  • Le gaz : si votre résidence secondaire est reliée au gaz de ville, c’est la même chose. Veillez à trouver un fournisseur d’énergie qui vous propose un abonnement de gaz le moins cher possible et surtout, adapté à votre consommation.
  • L’assurance habitation, qui vient en plus de celle de votre résidence principale.

Les charges liées à l’entretien

Une maison ou un appartement dans lequel on ne vit pas se dégrade paradoxalement plus vite qu’un logement où l’on réside en permanence.

Cela s’explique par le fait qu’une résidence secondaire est moins chauffée l’hiver, et parfois plus soumise aux intempéries si elle se trouve en montagne ou en bord de mer, donc elle nécessitera de nouvelles peintures extérieures, un suivi de la toiture plus souvent.

Par ailleurs, si vous n’êtes pas sur place ou à proximité, vous devrez engager un jardinier pour entretenir les extérieurs ou passer les premiers jours de vos vacances à désherber – la nature a vite tendance à reprendre du terrain si elle n’est pas quelque peu maîtrisée !

Sans compter l’entretien annuel de la chaudière à gaz ou du poêle à granulés selon votre mode de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire.

Les charges liées à la fiscalité

La suppression de la taxe d’habitation ne concerne que la résidence principale : pour votre résidence secondaire, vous devrez vous acquitter à la fois de la taxe foncière et toujours de la taxe d’habitation.

Si vous souhaitez rentabiliser les frais d’entretien et les impôts versés pour votre résidence secondaire en la louant, sachez que les plateformes de réservation en ligne sont tenues d’informer le fisc des montants touchés lors de la location de vos biens immobiliers : vous paierez donc des impôts sur les revenus locatifs perçus.

Retour haut de page